Quand l’économie collaborative enjolive vos vacances

Est révolu le temps de faire tourner la mappemonde afin de décider quelle sera votre prochaine destination pour les vacances. L’économie collaborative a provoqué bien plus qu’une révolution économique puisqu’elle a aussi changé les façons de penser, de consommer et d’envisager les choses. Les loisirs sont donc pleinement concernés. Les accros au jobbing pourront même proposer/bénéficier des services tout en laissant activé le mode farniente. Pour rendre cela encore plus concret, voici quatre possibilités collaboratives destinées à faire pétiller vos vacances.


Réserver un logement insolite
Elle a beau ne pas figurer dans les premiers choix, la yourte a ce petit côté décalé qui fait basculer des vacances ordinaires vers une expérience bien plus mémorable. Deuxième bonne nouvelle : la voie collaborative fait baisser les prix. En utilisant les services de logement collaboratif, vous trouverez des habitations qui sortent de l’ordinaire, à la mer, à la campagne et même non loin d’une ville agitée. L’exotisme à portée de main.

Louer un bateau
Une balade dans une marina et l’imagination fait le reste avec le « rêve » de monter à bord d’un yacht incroyable. La réalité dans tout cela ? L’économie collaborative a démocratisé la location de bateau au point de faciliter grandement la réservation d’un voilier, d’un catamaran ou bien d’un semi-rigide loué pour découvrir la Corse par la mer. Des clics limités, un plaisir nautique assuré : on a bien envie de se jeter à l’eau.

Faire appel à un guide local
On recherche souvent le petit plus, celui qui ne figure pas forcément dans les guides classiques de voyage. Il pourrait très bien être apporté par un habitant du coin. Pour cela, il suffit simplement de passer par une plateforme de tourisme collaboratif. Le principe est le même qu’avec Jemepropose.com dans le sens où il y a toujours deux gagnants : le demandeur et la personne qui rend le service. Facile, simple et bénéfique.

Tenter le coavionnage
On se souvient des campagnes de publicité d’une certaine plateforme utilisant avec un esprit espiègle l’expression « s’envoyer en l’air. » Toujours est-il qu’à défaut de monter au septième ciel grâce à l’économie collaborative, vous pouvez voler avec un pilote privé. Le covoiturage devient ici coavionnage, une autre manière de voir un transport entre Paris et Nice, par exemple. A nous de faire un jeu de mots : c’est une pratique dans l’air du temps.

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *