Cours à domicile : 1,2,3 partez !

Les vacances sont bel et bien terminées. Entre sortie, promenade, bronzette, baignade en mer ou en piscine et farniente, les méninges de vos enfants se sont automatiquement mis en mode repos tout l’été. L’école n’était plus qu’un lointain souvenir… jusqu’à ce que le mois de septembre pointe le bout de son nez. Hé oui, tout a une fin. Avec la rentrée, il va falloir reprendre du service, se remettre dans la dynamique scolaire et penser à donner un maximum de chances à vos bambins pour reprendre les cours en toute sérénité mais aussi, garder cet état d’esprit toute l’année. La clé ? Les cours à domicile.

Les cours à domicile : pour quoi faire ?
C’est connu « vacances j’oublie tout plus rien à faire du tout…». Rares sont les enfants qui se ruent sur leurs cahiers de vacances – pourtant ludiques. Pendant les grandes vacances, la plupart d’entre-eux ne s’enquiquine pas à conserver ou renforcer leurs acquis scolaires, combler leurs lacunes et encore moins à se préparer en vue du passage en classe supérieure. C’est le domaine quasi réservé des parents ! La solution toute trouvée pour ne pas s’arracher les cheveux dès le départ est de leur proposer, sans en avoir l’air, des cours à domicile.

Les cours de soutien scolaire à domicile ne viennent pas supplanter l’enseignement délivré par les professeurs de l’Education Nationale. Ils servent de complément, d’accompagnement et d’approfondissement aux élèves en difficulté ou en échec scolaire ou encore qui visent simplement l’excellence.

Si votre enfant ne performe pas dans toutes les matières, rencontre des difficultés qui l’empêchent d’avancer, se démotive ou souhaite approfondir ses connaissances mais surtout, si vous ne pouvez pas ou plus l’aider, les cours particuliers viendront à sa rescousse ! Dispensés par un organisme privé, une association, un étudiant, un enseignant ou un retraité de l’Education Nationale, ces cours de soutien aideront votre enfant (qu’il soit à l’école primaire, au collège ou au lycée) à acquérir les bases qui lui font défaut, combler ses lacunes, progresser, s’améliorer et reprendre confiance en lui pour afficher de meilleurs résultats.

Déroulement
Les cours particuliers peuvent prendre lieu et place soit au domicile du professeur, soit dans un lieu dédié, soit plus communément au domicile de l’élève. Ils peuvent également être dispensés en individuel comme en groupe réduit. Pour des raisons d’emploi du temps, des enfants comme des parents, les cours se déroulent souvent le week-end mais aussi en semaine dans l’après-midi. Quoi qu’il en soit, c’est à vous et votre enfant de choisir la formule et les horaires qui vous correspondent.

De l’utilité des stages…
Les stages de remise à niveau organisés par des sociétés privées de soutien scolaire ou des particuliers ou encore gratuitement par les collèges et lycées avec la caution de l’Education Nationale sont toujours bénéfiques en cours d’année scolaire. Ils s’avèrent très utiles pour préparer un examen blanc, un diplôme ou encore, se perfectionner et progresser dans telle ou telle matière. L’avantage ? Dans tous les cas, ces stages intensifs, d’une durée maximale de 5 à 7 jours, se déroulent sans la pression des notes, en groupe restreint et permettent de traiter de façon personnalisée et approfondie les problèmes éventuels rencontrés par l’élève. Surtout, ne forcez pas votre enfant à y aller ! Cela ne servirait à rien et serait totalement contre-productif. Parlez-en avec lui. Et si la démarche vient de votre enfant, c’est encore mieux.

Avantages fiscaux et paiement
En plus de bénéficier à votre enfant, les cours de soutien scolaire et les cours particuliers, qui entrent dans la catégorie des services à la personne, donnent droit à une réduction d’impôt ou à un crédit d’impôt sur le revenu de l’ordre de 50% des dépenses engagées. La condition indispensable est que les cours soient exclusivement dispensés au domicile de l’élève donc des parents.

Le Chèque Emploi Service Universel ou CESU vous permettra de rémunérer les intervenants. Et, si vous ne souhaitez pas passer par ce bais, vous avez également la possibilité de payer par chèque, virement bancaire ou en espèce. Dans ce cas, vous devrez effectuer les démarches auprès de l’URSSAF pour être en règle et vous acquitter des charges sociales.

Et bonne rentrée 2017 !

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *