Demain, tous travailleurs indépendants ?

Quel visage aura le marché du travail français en 2030 ? Exit le sacro-saint CDI ? Boom des indépendants ? Le travail non-salarié ayant fait une percée fulgurante ces dix dernières années, l’Observatoire Alptis de la protection sociale s’est penché sur le phénomène et dévoile une série de scénarios autour de l’évolution du travail.

Les Y prônent l’indépendance

C’est un fait, depuis 2003, le nombre de travailleurs indépendants en France a augmenté de 25%, soit dix fois plus vite que la population salariée, souligne l’étude « Travail indépendant : quels scénarios pour la France en 2030 ? » de l’Observatoire Alptis de la protection sociale réalisée en partenariat avec Futuribles.

En 2017, un travailleur français sur dix est indépendant. A noter que dans le secteur tertiaire, depuis 1970, le nombre d’indépendants n’a cessé d’augmenter passant de 40% à 68%. Avec un pic de 25% dans les services entre 2009 et 2015 tandis que l’emploi salarié est demeuré stable. Un véritable boom porté par la création du statut d’auto-entrepreneur. Depuis cinq ans, plus de 80% des créations d’auto-entreprises se font dans les services tels que le commerce, le conseil et les services à la personne…
Sans conteste, le statut d’indépendant devrait progresser dans les années à venir. Et pour cause, les générations Y et Z sont particulièrement séduites par ce statut. Elles se revendiquent « entrepreneurs » respectivement à 30 % et à 60 %, contre 10 % pour leur aînée, la génération X.

Vers une divine idylle ?

Et elles passent à l’acte. Un quart des créateurs d’entreprise a moins de 30 ans ! Le nombre de jeunes à monter leur propre boîte a quasi-triplé ces dix dernières années. Rien qu’en 2014, ils en ont créées pas moins de 125.000, parmi lesquelles 60% d’auto-entreprises. Partant de ce constat, l’Observatoire Alptis se projette et imagine le sort réservé au travail indépendant en 2030. Du scénario catastrophe à l’embellie annoncée, il déroule ses quatre hypothèses.

• Entrepreneur roi, salarié prolétaire
• Indépendance subie
• Tous entrepreneurs nomades
• A chacun son organisation du travail

Vraisemblablement, le salut ne peut être envisagé sans davantage de souplesse et de flexibilité, ainsi qu’une fusion réussie des régimes de protection sociale.

La pluriactivité en plein essor

Nul doute que cela devra être pris en compte pour accompagner sereinement le changement. Car de plus en plus de Français basculent petit à petit vers l’indépendance. Hybrides, ils cumulent déjà un statut de salarié avec celui d’auto-entrepreneur pour arrondir leurs fins de mois. D’autant plus que les revenus des travailleurs indépendants augmentent régulièrement. Entre 2006 et 2011, on enregistre une hausse de 2,9% contre une revalorisation annuelle des salaires inférieure à 1% depuis 2008. Qu’ils pratiquent le même métier auprès de différents employeurs et prestataires ou qu’ils exercent plusieurs professions, la part des slashers ne cesse de croître. Le bras de fer est engagé. Réponse en 2030.

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *